La La Land : comme un air de nostalgie romantique

La La Land, de Damien Chazelle, avec Ryan Gosling et Emma Stone, renoue avec l’âge d’or des comédies musicales hollywoodiennes romantiques. Un joueur de jazz cachetonne, une actrice postulante fait des petits boulots.
Ils rêvent et s’aiment, en chansons avec choeurs et ballets les plus improbables. En lire plus La La Land : comme un air de nostalgie romantique

Dalida : l’étoile blessée

Dalida, de Lisa Azuelos, avec Sveva Alviti, retrace la vie brisée de la chanteuse. Rythmé par ses tentatives de suicides ou les morts tragiques dans son entourage, s’achevant par son suicide réussi, le film détaille les différentes étapes de sa vie tant professionnelle qu’affective.

Celle qui était une méga-star internationale ne voulait pourtant n’être qu’une femme et une mère, ce en quoi elle échouera. Une déesse ne peut pas n’être qu’une mortelle. En lire plus Dalida : l’étoile blessée

Passagers : dans l’espace, personne ne vous entend aimer

Passagers, de Morten Tyldum, avec Jennifer Lawrence et Chris Pratt, est une romance spatiale. Dans un vaisseau rempli de cinq mille futurs colons en hibernation, deux, un homme puis une femme, se réveillent quatre-vingt-dix ans avant la fin du voyage.

Et il va bien falloir s’occuper tandis qu’il est clair qu’ils seront morts avant l’arrivée, étant dans l’incapacité de se remettre en hibernation. En lire plus Passagers : dans l’espace, personne ne vous entend aimer

Joyeux Noël !

Joyeux Noël !Même si l’actualité n’est pas toujours réjouissante, je souhaite à tous mes lecteurs de joyeuses fêtes de fin d’année.

Rappelons d’ailleurs que la fête de Noël, en tant qu’anniversaire de Jésus, n’a été fixée qu’au quatrième siècle de l’ère chrétienne (entre les écrits d’Hippolyte de Rome et l’Edit de Thessalonique), en référence à la fête romaine du Soleil Invaincu, à une fête celto-germanique liée au Solstice (d’où le sapin illuminé) et à l’anniversaire de Mithra. Personne ne sait exactement quand Jésus est né (mais à une époque où les troupeaux de moutons sont dans les prés avec leurs bergers) et le choix du 25 décembre est purement symbolique et politique (pour se substituer aux fêtes païennes).

Je vous invite à cette occasion à (re)découvrir ma conférence de vulgarisation sur le sujet.

Mais que cela ne vous empêche pas de manger du foie gras et de passer d’agréables moments en famille. C’est là l’essentiel.

Rogue One : un premier espoir

Rogue One : A Star Wars Story, de Gareth Edwards, avec Felicity Jones, Diego Luna et Ben Mendelsohn est le premier spin off de la saga Star Wars. Cette histoire précède l’épisode IV, Un nouvel espoir, c’est à dire le premier film sorti.
Il raconte comment furent volés les plans de l’Etoile de la Mort, vol qui lance l’épisode IV. En lire plus Rogue One : un premier espoir

Premier Contact : ils arrivent (encore)

Premier Contact, de Denis Villeneuve, avec Amy Adams, Jeremy Renner et Forest Whitaker, nous fait encore débarquer pour la première fois des Extra-Terrestres sur Terre. Evidemment, comme dans chacun des mille films et dix-mille romans ou nouvelles précédents sur le même sujet, ces extra-terrestres sont parfaitement étrangers à la Terre et donc incompréhensibles non seulement par leur langue mais aussi leurs motivations. Même si leurs vaisseaux sont impressionnants.

Est-ce que ce film salué par une critique unanime est un film de guerre ? En lire plus Premier Contact : ils arrivent (encore)

Vaiana, la légende du bout du monde : Océanie version Disney

Vaiana, la légende du bout du monde, de John Musker et Ron Clements, emmène les studios Disney en Océanie. La jeune Vaiana, intrépide navigatrice choisie par l’Océan pour le franchir, va faire équipe avec le demi-dieu Maui pour tenter de trouver une île-déesse et réparer une bêtise du demi-dieu.

L’enjeu est d’importance : il faut rétablir l’ordre du monde car, sinon, toute vie risque de disparaître. En lire plus Vaiana, la légende du bout du monde : Océanie version Disney

Sausage Party : le goût du scandale

Sausage Party, de Conrad Vernon et Greg Tiernan, est là pour rappeler aux crétins qu’un film d’animation n’est pas nécessairement destiné à des enfants. Donc, oui, Sausage Party est un film comique et subversif destiné à des adolescents (plus de douze ans) et des adultes, notamment à cause de ses nombreuses scènes explicitement érotiques (une sausage party est d’ailleurs un terme d’argot pour une partouze aux Etats-Unis) mais plus potaches que pornographiques. On est dans la veine d’un Team America, pourtant film de marionnettes (avec une scène pornographique d’anthologie entre les deux héros).
Cela n’a pas empêché tous les intégristes de la planète de crier au scandale, à la corruption de la jeunesse, etc. Pourquoi une telle fureur alors que, rappelons-le, le film est interdit aux enfants ? Parce que la raison est autre, simplement. En lire plus Sausage Party : le goût du scandale

Alliés : amours en temps de guerre

Alliés, de Robert Zemeckis, avec Brad Pitt et Marion Cotillard, mélange la romance et le film de guerre. Lui est un agent canadien en mission au Maroc, elle son contact local. La mission est périlleuse. Ils tombent amoureux et se marient en Grande Bretagne au retour.
Mais les services secrets accusent la femme d’être une espionne allemande. En lire plus Alliés : amours en temps de guerre