Coco, de Lee Unkrich et Adrian Molina (Pixar – Disney), nous conte les aventures de Miguel, un enfant mexicain. Le jour de la fête des morts, il brise un tabou familial qui bannit la musique car son rêve est de devenir un musicien comme son idole, Ernesto de la Cruz.

Basculé dans le monde des morts, il va devoir retrouver son chemin et, pour cela, comprendre son histoire familiale. Et réconcilier sa famille, vivante et morte, en y réintroduisant la musique.

Film d’animation musical magique, Coco entraine dans sa sarabande d’airs hispanisants. Même s’il y a de menus gags et des personnages truculents pour égayer l’aventure de Miguel, le coeur de l’intrigue reste un drame aux multiples rebondissements. Pas un instant, on ne peut s’ennuyer. Pas un instant, on ne peut éviter d’être ému. L’essentiel n’est-il pas que, grâce à Miguel, Coco retrouve la mémoire avant qu’elle n’oublie tout à fait son père ?

Ce Pixar de Noël est une excellente cuvée, pour petits et grands, et qui mérite l’aura qu’il a déjà acquis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *