Je viens d’ajouter à ma bibliothèque Le Fils, de Jo Nesbo, considéré comme un chef d’oeuvre du polar scandinave par les critiques. Je fais rarement un billet de critique pour les livres que je lis mais j’en ferai sans doute davantage à l’avenir. Il est évidemment important, pour un auteur, de se confronter à ses petits camarades, de préférence des bons.

C’est aussi l’occasion d’attirer votre attention, donc, sur ma bibliothèque et, d’une manière générale, sur ma médiathèque.

Le Fils est un polar scandinave très efficace : policiers corrompus, vieux secrets de famille, vengeances, élites déchues, sexe… et église comme lieu de crime avec pasteur corrompu pour bien respecter la règle Mon Dieu, dit la Comtesse, je suis enceinte et je en sais pas de qui. Prenant, avec un bon suspens très bien mené, des rebondissements, des sentiments et des personnalités complexes : ce roman est indubitablement une réussite du genre.

De fait, je pense que j’ai aussi bien réussi à remplir le même cahier des charges avec ma saga se déroulant à Morbourg.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.