Les Animaux fantastiques 2 : Les crimes de Grindelwald, de David Yates, avec Eddie Redmayne (Norbert Dragonneau), Katherine Waterston (Tina Goldstein), Dan Fogler (Jacob Kowalski), Jude Law (Albus Dumbledore jeune) et Johnny Depp (Gellert Grindelwald), poursuit la saga prélude de Harry Potter. Celle-ci avait été inaugurée deux ans plus tôt. J.K. Rowling, créatrice de ce monde des sorciers découvert avec Harry Potter, est aux commandes du scénario et garantit ainsi une bonne maîtrise de l’univers.

Suite au premier opus où Gellert Grindelwald avait été arrêté, le voici qui s’évade. On en arrive à faire la connaissance de celui qui fut son ami avant la célèbre dispute où Ariana mourut, Albus Dumbledore, encore jeune en 1927, année durant laquelle se déroule le film.

Mais, à force de vouloir tout lier, introduire une série de personnages parents de ceux que l’on a rencontrés dans la saga Harry Potter, on en arrive à un sacré plat de spaghettis. Il faut s’accrocher pour suivre. Cet épisode est, du point de vue narratif, un épisode de transition. Il ne s’achève que sur un cliffhanger, ce qui est toujours désagréable.

Il n’en reste pas moins que les personnages sont toujours aussi attachants, même si la multiplication des animaux fantastiques appréciés par Norbert Dragonneau tend au prétexte. Quant à la réalisation, elle est toujours impeccable.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.