Red Sparrow, de Francis Lawrence, avec Jennifer Lawrence, Joel Edgerton et Matthias Schoenaerts, est un thriller d’espionnage nous ramenant aux bons vieux schémas de la guerre froide. A l’époque de la vraie Guerre Froide, au moins, on savait s’amuser, comme ici utiliser une ancienne danseuse comme espionne séductrice, mais à notre époque.
Après avoir égayé quelques films pour adolescents, Jennifer Lawrence trouve ici un vrai rôle de femme forte et blessée.

Donc, la danseuse du Bolchoï est blessée et doit renoncer à sa carrière. Son oncle, un des dirigeants des services secrets russes, décide donc de l’utiliser pour trouver qui est la taupe au sein du gouvernement russe. La force du scénario est d’être parfaitement solide et cohérent tout en gardant une tension maximale jusqu’à la dernière seconde et des doutes sur qui veut faire quoi, qui trahit qui.

Pour servir ce scénario remarquable, les acteurs sont de très bon niveau. Jennifer Lawrence est au coeur de l’intrigue et est la parfaite étoile pour mener cette danse avec beaucoup, beaucoup, beaucoup de sang. De même, la réalisation est impeccable avec une photographie soignée dans ses éclairages et ses angles mais uniquement pour servir l’intrigue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.