Une grand-mère (trop) digne

Une dernière semaine auprès de la mer« De grâce, ne nous obligez pas à être mourants pour avoir le droit de mourir. » Voilà une citation qui mérite d’être mise en avant. Son auteur est Jacqueline Jencquel, 75 ans, en pleine santé, et qui ne veut pas connaître la déchéance.
Son interview a été réalisée par le Nouvel Obs et mérite d’être lue.

Voilà donc quelqu’un qui n’a pas de maladie particulière et qui réclame un nouveau privilège : ne pas en connaître, pouvoir mourir avant.

L’auteur de « Une dernière semaine auprès de la mer » ne peut qu’applaudir.

Une dernière semaine auprès de la mer

Une dernière semaine auprès de la mer

Roman – Dans ce petit village isolé, ils viennent passer une dernière semaine auprès de la mer.

Chacun vient là pour une raison qui lui est propre. Mais tous ont, en fait, le même but.

Leur voyage s’arrête au bord de la mer, comme ils l’ont voulu. En lire plus Une dernière semaine auprès de la mer