TIPI (Techniques, Inventions et Procédés Imaginaires)Ingénieurs et industriels manquent singulièrement d’une qualité fondamentale : l’imagination. Cet ouvrage entend leur fournir cette étincelle initiale qui leur permettra de créer voire de développer des entreprises. Ici ne sont collectés que des Techniques, Inventions et Procédés Imaginaires.

L’édition 2017, la quatrième, a été de nouveau corrigée et augmentée. Les articles composant les deux premières éditions de ce recueil ont été diffusées en premier lieu via Internet sur le blog de l’auteur.

Découvrir le TIPI

Acheter le TIPI

A propos du TIPI (Techniques, Inventions et Procédés Imaginaires)

Cet ouvrage collecte des articles décrivant des Techniques, Inventions et Procédés Imaginaires.
Son écriture a débuté sur le web en octobre 2010 et a été achevée en juillet 2011.

En février 2013 a été publiée une nouvelle édition. Celle-ci est augmentée de quelques articles. Surtout, les articles sont désormais classés par grand thème, ce qui rend l’ensemble plus lisible.

Les éditions de 2015 et 2017 ont également été corrigées et augmentées.

Genèse et intentions

« Quelques années après avoir écrit le DIPI (dictionnaire des idéologies et pathologies improbables), je me suis attaqué au TIPI (Techniques, Inventions et Procédés Imaginaires). Mis à part la proximité des sigles, le TIPI et le DIPI partagent plusieurs aspects : chacun est une suite d’articles assez courts, décrivant à chaque fois un concept et sans jamais raconter une histoire.
Il y a cependant plusieurs différences notables, au delà du sujet sur lequel je vais revenir.
Tout d’abord, même si je ne m’interdis pas d’user ici d’humour, le TIPI n’est pas prioritairement quelque chose de drôle, au contraire du DIPI dont c’était l’ambition principale.

Et le sujet, donc ?
Vous aurez remarqué que la science-fiction est une source importante d’inspiration pour les ingénieurs et les industriels. Pour chercher à mettre au point un procédé, une technique ou un appareil, ou bien encore pour chercher à atteindre un objectif, il convient tout d’abord d’imaginer cet objectif, cet appareil, ce procédé ou cette technique. Or ingénieurs et industriels partagent bien souvent un total manque d’imagination. Ils sont donc obligés de sous-traiter cette fonction aux doux rêveurs.
Aurions nous voulu conquérir la Lune et le cosmos sans Cyrano de Bergerac, Jules Verne et tant d’autres ? Aurions rêvé de serviteurs zélés autant qu’électromécaniques sans l’écrivain tchécoslovaque Karel Capek et sa pièce de théâtre R.U.R. (Rossum’s Universal Robots), en 1920, ou la légende du Golem issue de la Kabbale ? Rêverions nous d’organismes modifiés (génétiquement ou non) pouvant satisfaire nos désirs sans L’Île du Docteur Monroe ?
De plus, l’imaginaire permet aussi d’anticiper des problèmes et d’imaginer les solutions adéquates. Aurions-nous eu autant de prévention à l’égard des méthodes de surveillance et de fichage de la population sans le 1984 de George Orwell ? Aurions-nous rejeté le contrôle automatique de nos armements sans des films comme Terminator ou, auparavant, Wargames ? Ne serions nous pas naïvement béats devant l’intelligence électronique sans le HAL de 2001, Odyssée de l’Espace, la saga des Robots d’Isaac Asimov ou, avant tout cela, encore une fois, la légende ashkénaze issue de la Kabbale du Golem ?

Qu’allez-vous donc trouver dans le TIPI et pourquoi ?
Le TIPI n’est pas un livre d’ingénieur : je ne le suis pas. Ce n’est pas un livre d’industriel : je ne le suis pas plus. Je n’ai pas l’ambition de créer un grand groupe doté de multiples usines, ce dont je n’ai ni les moyens, ni la compétence, ni l’envie.
Le TIPI vise à imaginer des solutions ou des techniques pour répondre à des besoins en général très quotidiens. Il pourra s’agir d’un appareil, d’un procédé ou d’une simple technique. Ce qu’il décrit nécessite une sérieuse mise au point et même une étude de faisabilité et de rentabilité. Mais ces manquements, justement, sont les domaines des ingénieurs et des industriels.

Permettez moi, par ce livre, simplement, de leur fournir une matière première imaginaire dont ils sont les uns et les autres singulièrement dépourvus.
C’est mon ambition propre. J’espère qu’il se trouvera assez de géniaux ingénieurs et de téméraires industriels pour se lancer dans la réalisation des rêves que je vous invite à partager au sein du TIPI.

Une idée ne se protège pas. Seule une technique peut l’être. Une idée se partage. C’est ce que je fais ici. »

4 réflexions au sujet de « TIPI – Techniques, Inventions et Procédés Imaginaires »

  1. Ping : La boutique 3D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *