Et si les perdants avaient gagné ?

Les derniers seront les premiersJ’ai toujours été frappé par le grand rôle de ce qu’il faut bien appeler le hasard dans l’Histoire. Un moment, une hésitation, une décision qui se révèle stupide mais qui aurait pu être géniale, un orage au bon ou au mauvais moment…

Isaac Asimov, avec ‘La fin de l’éternité’, avait voulu montrer qu’un détail pouvait tout changer. Pour moi, ce détail peut être le vrai fruit du hasard.

J’en ai fait un recueil de nouvelles uchroniques : Les derniers seront les premiers.

Ce recueil est disponible sur Amazon (livraison à 1 centime), Kindle, Kobo et The Book Edition.

Les Animaux fantastiques 2 : Les crimes de Grindelwald

Les Animaux fantastiques 2 : Les crimes de Grindelwald, de David Yates, avec Eddie Redmayne (Norbert Dragonneau), Katherine Waterston (Tina Goldstein), Dan Fogler (Jacob Kowalski), Jude Law (Albus Dumbledore jeune) et Johnny Depp (Gellert Grindelwald), poursuit la saga prélude de Harry Potter. Celle-ci avait été inauguré deux ans plus tôt. J.K. Rowling, créatrice de ce monde des sorciers découvert avec Harry Potter, est aux commandes du scénario et garantit ainsi une bonne maîtrise de l’univers.

Suite au premier opus où Gellert Grindelwald avait été arrêté, le voici qui s’évade. On en arrive à faire la connaissance de celui qui fut son ami avant la célèbre dispute où Ariana mourut, Albus Dumbledore, encore jeune en 1927, année durant laquelle se déroule le film.

Mais, à force de vouloir tout lier, introduire une série de personnages parents de ceux que l’on a rencontrés dans la saga Harry Potter, on en arrive à un sacré plat de spaghettis. Il faut s’accrocher pour suivre. Cet épisode est, du point de vue narratif, un épisode de transition. Il ne s’achève que sur un cliffhanger, ce qui est toujours désagréable.

Il n’en reste pas moins que les personnages sont toujours aussi attachants. Quant à la réalisation, elle est toujours impeccable.