Brocéliande et son musée du mythe arthurien

Le nom de Brocéliande évoque la forêt légendaire du centre de la Bretagne, à l’ouest de Rennes. Cette forêt est indissociable de bon nombre de légendes, notamment autour du mythe arthurien.

Le château de Comper a été rénové et est devenu un musée consacré à ce mythe arthurien. Très pédagogique, il présente en détail les légendes dans une scénographie très adaptée à des sorties scolaires.

La forêt elle-même, bien entendu, est un but de promenades. C’est notamment le cas du célèbre Val-Sans-Retour dont, malheureusement, tout le monde revient, même votre belle-mère.

Mes photographies de la forêt de Brocéliande.

Dune : la peur est une petite mort

Dune, de Denis Villeneuve, avec Timothée Chalamet, Rebecca Ferguson et Oscar Isaac, était le film le plus attendu parmi ceux dont la sortie a été retardée à cause de la crise sanitaire. Dune, c’est le roman mythique de Franck Herbert paru en 1965, précurseur du space-opera écologique et politique. Dune, c’est aussi le film kitchissime de David Lynch sorti en 1984. Dune, enfin, c’est le roman réputé durant des années impossible à transcrire en film.

Le Canadien Denis Villeneuve, lui, s’est déjà fait un nom, notamment dans la science-fiction avec Premier Contact (2016) et Blade Runner 2049 (2017). Dune était donc un défi à relever pour lui.

En lire plus Dune : la peur est une petite mort

Naïa, la sorcière et son musée fantastique

Dans la ville de Rochefort-en-Terre, quelque part en Bretagne entre Redon et Vannes, vivait au tournant du XIXème et du XXème siècle une sorcière. Celle-ci se nommait Naïa. Elle vivait en recluse, en troglodyte, dans les ruines du château ou plutôt dans les souterrains de ces ruines.

Comme toutes les authentiques sorcières, elle était chamane, guérisseuse et tout ce qu’il faut pour servir la population locale. Et, bien entendu, elle était assez étrange pour exciter l’imagination des bourgeois. Il va de soi qu’un jour elle mourut.

Lorsque le château fut rénové pour y installer un musée des arts fantastiques, il prit naturellement le nom de Naïa Museum.

Le Naïa Museum sert également de galerie où des oeuvres d’artistes plus ou moins contemporains sont exposées et vendues. On y trouve toutes sortes de créations, essentiellement des sculptures, souvent des mobiles illuminés, mais aussi des peintures. Si des styles variés sont présents, il existe une unité autour d’un thème : l’imaginaire, le fantastique.

Enfin, le village de Rochefort-en-Terre mérite aussi une visite. Bien rénové, il met en valeur un caractère bien breton. Et il dispose de nombreuses boutiques d’artisanat locaux. Son centre est totalement piétonnier, favorisant de ce fait la promenade.

Ma galerie de photos sur Rochefort-en-Terre et le Naïa Museum.

L’indépendance des créateurs progresse aussi dans la BD

Le dessinateur Boulet a lancé le 1er septembre 2021 matin un appel à financement participatif pour éditer son prochain recueil, Rogatons. Fort d’une communauté de fans importante acquise grâce à son célèbre blog-BD, le dessinateur était un candidat évident à l’auto-édition depuis des années.

Le financement participatif a ainsi atteint les 100% de couverture en environ une heure, 500% avant la fin de la journée et, le lendemain matin, dépassait les 700%. Vous pouvez souscrire ici (ou simplement aller voir à quel niveau la sur-souscription est arrivée).

En lire plus L’indépendance des créateurs progresse aussi dans la BD

L’étrange cimetière d’animaux d’Asnières

Voilà un lieu étrange, célèbre et inconnu à la fois. Le cimetière des chiens et autres animaux domestiques d’Asnières, dans la banlieue parisienne, est l’un des rares cimetières d’animaux dans le monde. On y trouve des tombes d’animaux domestiques (chiens et chats surtout) avec monuments funéraires, modèles réduits de monuments destinés aux humains (ou monuments monumentaux parfois).

Quelques monuments sont somptueux, d’autres plus simples. Les épitaphes sont parfois touchantes, souvent ridicules.

L’originalité du lieu amène à une visite intéressante.

Le cimetière des chiens et autres animaux domestiques d’Asnières se situe le long de la Seine, entre deux stations de métro de la ligne 13, Gabriel-Péri et Mairie-de-Clichy.

Quelques photos prises sur place.

Mexico-Tenochtitlan : 500ème anniversaire de la chute

Le 13 août 1521, il y a exactement 500 ans, 200 000 guerriers Tlaxcaltèques et une poignée de soldats espagnols (quelques centaines) ont pris la ville de Mexico-Tenochtitlan, anéantissant du même coup l’empire aztèque. Le dernier empereur, Cuauhtémoc, était capturé et torturé pour révéler où était le trésor royal. Il sera pendu quelques temps plus tard.

Précisons aux superstitieux que si le 13 août 2021 est un vendredi, le 13 août 1521 était un mardi.

C’est une bonne occasion pour rappeler que l’histoire des Amériques est bien plus complexe que l’image qu’en ont beaucoup de gens. Les Aztèques étaient des conquérants ayant établi un empire assez récent, leur capitale ayant été fondée vers 1300 de l’ère chrétienne. Exactement comme pour les Incas un peu plus tard, ce sont les peuples récemment soumis qui ont renversé ces puissances impérialistes. Les Espagnols ont profité de l’aubaine et joué un rôle d’instigateur et d’appuis avec leurs chevaux, leurs chariots, leurs épées et leurs fusils (les peuples locaux ignoraient la roue, la poudre, le métal et la monte).

Si je n’ai jamais visité Mexico, je me suis rendu une fois au Mexique. Mon récit de voyage et mes photos se retrouvent ici.

OSS 117 : troisième aventure déjantée

OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire, de Nicolas Bedos, avec Jean Dujardin, Pierre Niney et Fatou N’Diaye, poursuit la saga de l’agent secret le plus raciste et imbécile initiée par Michel Hazanavicius. Cette saga parodique de films d’espionnage très librement inspirée du personnage l’écrivain français Jean Bruce ne fait pas dans la dentelle.

Ce troisième épisode est donc réalisé par Nicolas Bedos qui remplace Michel Hazanavicius. Il était attendu au tournant.

En lire plus OSS 117 : troisième aventure déjantée

Kaamelott : table ronde en livraison conforme

Kaamelott – Premier volet, de et avec Alexandre Astier, était très attendu. Le passage sur grand écran de la saga médiévalo-comique se fait à l’occasion d’une suite au célèbre feuilleton télévisé.

Au Royaume de Logre, Lancelot-du-Lac a donc usurpé le pouvoir et se comporte en tyran. Les dieux sont mécontents, Arthur Pendragon revient donc (malgré lui) pour remettre de l’ordre dans le bazar qu’il a laissé en plan.

En lire plus Kaamelott : table ronde en livraison conforme

Par delà le bien et le mal

Cum

Le titre de ce billet fait bien sûr penser à « Par delà le bien et le mal« , le célèbre ouvrage de Friedrich Nietzsche. Pourtant, ce dont je veux vous parler n’a rien à voir avec ce philosophe.

Vous me connaissez sans doute comme auteur de romans et nouvelles, d’environ une cinquantaine d’ouvrages de fiction pour tenter un décompte. Peut-être avez-vous déjà eu l’occasion de regarder du côté de mes conférences. Et puis, il y a un ouvrage atypique parmi mes oeuvres, un essai intitulé « Cum – Nous ne sommes qu’avec les autres« . Celui-ci vise à découvrir, par delà le bien et le mal (relatifs à une culture, une époque…), la sagesse et la folie, c’est à dire ce qu’il convient de faire en fonction de la nature réelle du monde et au delà des illusions d’une époque et d’un lieu.

Il présente une vision que l’on peut qualifier de panthéiste mais, au-delà, cherche à en tirer toutes les conséquences, autour de trois principes fondamentaux. Ces conséquences concernent notamment la psychologie humaine. L’ouvrage peut donc se voir aussi comme un ouvrage de développement personnel au delà de la seule philosophie.

Et puis, chose qui ne gâte rien, « Cum – Nous ne sommes qu’avec les autres » est gratuit en version électronique.

Bonne lecture !