Je vous ai expliqué la semaine dernière que l’Eurovision était mon péché mignon. J’ai donc regardé avec intérêt et passion la deuxième demi-finale de sélection du représentant de la France pour le concours 2018.

Cette fois, le jury et moi sommes tombés d’accord : Mercy, de Madame Monsieur, est sans aucun doute le meilleur candidat. Et même des deux sélections.

Cette chanson est musicalement excellente, tant sur son côté universel et international que pouvant exprimer une francitude nécessaire. Les interprètes ont aussi une vraie présence scénique. Et puis, cerise sur le gâteau, le thème est porteur : c’est une vraie chanson humaniste sur un drame qui ne peut que nous toucher et nous émouvoir, celui des migrants. En l’occurrence, Mercy est le nom qu’une mère, qui a accouché lors de son sauvetage, a donné à son enfant. Le jeu de mot avec Mercy (pitié en Français) / Merci est intéressant aussi et pourrait séduire un électorat international.

J’ai donc acquis leur titre Mercy en MP3. Mais, découvrant leur premier album Tandem avec des extraits, j’ai eu aussi envie de l’acquérir.

Est-ce vraiment utile que je vous dise que j’aimerais que la France soit représentée par ce duo ?

Cela ne signifie pas que les autres artistes aient démérité. Un petit regret pour Sweem et Là-haut qui est arrivé cinquième, donc premier non-sélectionné, alors que son titre était original et agréable. June The Girl et Sarah Caillibot avaient beaucoup d’énergie mais sans suffisamment se démarquer même si elles étaient intéressantes. A voir dans les années à venir avec d’autres titres et une plus grande maturité.

Le petit jeune de la compétition, Max Cinnamon, seize ans, est arrivé deuxième avec une chanson entrainante et une fraicheur très agréable. Là aussi, il faudra voir ce que cet auteur-compositeur-interprète donnera avec une plus grande maturité. Rêves de gamin, de Nassi, troisième, est très contemporain mais je n’accroche pas à cet égocentrisme avec une mélodie urbaine. Quant à Lisboa-Jérusalem de Igit, troisième ex-aequo, je suis très partagé. Certes, il y a de la tradition française, une belle voix, mais je ne vois pas ce genre de titre gagner. Et j’ai du mal à accrocher avec un titre trop classique.

Bref, merci Mercy et espérons que ce titre sera finalement choisi pour représenter la France. Et gagner l’Eurovision 2018 !

Une réflexion au sujet de « Eurovision 2018 : merci Mercy »

Les commentaires sont fermés.