Inimaginable innovation de rupture

Les belles histoires de Tonton Pierre

L’autre jour, j’ai pris la machine à voyager dans le temps de mon ami Herbert-George Wells pour aller rencontrer Victor Hugo, homme que j’admire beaucoup. Et je lui ai raconté qu’il m’était arrivé plusieurs fois d’aller de Paris à Marseille (et retour) en trois heures. Mais Victor Hugo m’a dit que c’était absolument impossible. En effet, un cheval n’est capable d’aller, au maximum, qu’à 88 km/h et cela très peu de temps. Pour aller de Paris à Marseille à toute vitesse, il faudrait donc multiplier les postes de changements de chevaux. « Et même si vous mettiez 50 chevaux à votre carrosse, vous n’iriez pas plus vite » a-t-il ajouté.

Version audio du billet

En lire plus Inimaginable innovation de rupture

Le paradoxe de Fermi et la réponse originale de Liu Cixin

Lorsque l’on écrit, lit ou regarde de la science-fiction, à un moment donné, on ne peut que tomber sur « le paradoxe de Fermi« . Ce paradoxe pose une question simple : « S’il y avait des civilisations extraterrestres, leurs représentants devraient être déjà chez nous. Où sont-ils donc ? ». La réponse apportée dans « Le problème à trois corps » par Liu Cixin est originale.

Mais reprenons depuis le début avant d’essayer de trouver des alternatives.

Version audio du billet

En lire plus Le paradoxe de Fermi et la réponse originale de Liu Cixin

Un virus peut-il détruire l’humanité ?

Le coronavirus Covid-19 provoque actuellement une certaine panique. Il y a des morts. Des mesures draconiennes sont prises pour tenter de limiter la contagion. De nombreux événements où la foule se serait massée sont annulés. C’est un bon moment pour se poser une question : un tel virus pourrait-il vraiment mettre en danger l’humanité ?

Il se trouve qu’au moment de rédiger Le survivant solitaire, je m’étais intéressé à la question. Il fallait en effet que mon roman, bien que d’anticipation, soit un peu crédible.

Version audio du billet

En lire plus Un virus peut-il détruire l’humanité ?

Pauvres dragons !

Les dragons d'Arel

Mon dernier roman, Velik Kantor et les chasseurs de dragons, qui vient de paraître, constitue une occasion de revenir sur les dragons. Ces créatures mythiques sont en effet fascinantes à bien des égards, d’abord par leur diversité, même si, la plupart du temps, ils représentent une force maléfique ou hostile aux humains.

S’il existe quelques animaux réels qui comportent le terme « dragon » dans leur nom, comme le dragon de Komodo, une sorte de varan, on peut dire que le dragon (au sens courant du terme) est un animal imaginaire. Mais sa description est pour le moins variable. Des dragons chinois aux dragons cracheurs de feu des mythes du Moyen-Age occidental, le dragon n’a guère de description claire. Celui de la Bible est un simple serpent, voire un lézard vivant dans le feu (mais ne le crachant pas) de l’Enfer.

Version audio du billet

En lire plus Pauvres dragons !

Brexit : la fin de la procédure de divorce face à l’Histoire et à la fiction

Les derniers seront les premiers

Cette fois, le divorce entre l’Union Européenne et le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande-du-Nord est prononcé avec effet au 31 janvier 2020. Ce divorce a un nom : Brexit.

Les relations entre l’Anglais et les Européens ont toujours été compliquées et ont souvent résulté du hasard. C’est ainsi que ces relations ont pu être modifiées à plusieurs reprises dans mon recueil de nouvelles uchroniques, Les derniers seront les premiers.

Et j’ai consacré un long passage de ma conférence Les mythes de l’Europe Chrétienne à cette chère Jeanne d’Arc ainsi qu’à la Guerre de Cent Ans.

Version audio du billet

Une belle histoire : comment la Pax Deorum a donné naissance au Christianisme

Les belles histoires de Tonton Pierre

Je réalise de temps à autres quelques conférences sur des sujets très variés. Il en est une qui a un certain succès qui s’intitule « De la Pax Deorum au Christianisme officiel« . Elle se consacre au fondement de l’Empire Romain, la fameuse Pax Deorum, et comment celle-ci a évolué pour laisser la place au Christianisme officiel, toujours dans un but politique d’unité de l’Etat.

Je vous propose ici cette conférence en version audio. La présentation est ici.

Version audio de la conférence

Vous pouvez retrouver toutes mes conférences ici.

Mangeons nous les uns les autres

Mes têtes de turc du moment sont les Végans. Un autre billet récent intitulé « L’envahissante propagande végane » s’intéresse à eux et à leurs arguments. Mais un contre-argument souvent invoqué par eux mérite qu’on s’y attarde : si la norme de l’espèce humaine est de manger de la viande, pourquoi ne pas manger de la chair humaine ?

L’anthropophagie est un interdit très profondément ancré dans les valeurs sociales de la grande majorité des êtres humains depuis plusieurs millénaires. Cela ne veut pas dire, bien sûr, que le cannibalisme a totalement disparu, ni même qu’il est toujours rejeté. Mais pourquoi cet interdit et est-il, finalement, justifié ?

L’auteur des « Ombres de Morbourg », où des criminels pratiquent le cannibalisme associé à des rituels sexuels, ne pouvait pas laisser cette question sans réponse.

En lire plus Mangeons nous les uns les autres

Par trois fois, trois frères mettront fin à leur sang

Les belles histoires de Tonton PierreNormalement, une prophétie est là pour annoncer l’avenir, le prédire. Or il arrive fréquemment qu’on cherche à adapter une prophétie à la réalité passée. Le cas des Prophéties (Centuries) de Michel de Nostredame, dit Nostradamus, est un cas d’école en la matière.

Il est même, en poussant la logique, envisageable que certaines prophéties aient été faites après coup, suite aux événements. C’est assez simple à concevoir lorsqu’une coïncidence est particulièrement étrange. Ou suite à un événement marquant l’imagination. Il est ainsi probable que le Grand Maître du Temple n’ait absolument pas maudit le roi Philippe IV le Bel sur son bûcher. Mais il se trouve que le roi est mort peu après. En lire plus Par trois fois, trois frères mettront fin à leur sang

La femme de Jésus est de retour

Les belles histoires de Tonton PierreIl est entendu que Da Vinci Code, de Dan Brown, est une bouse littéraire au scénario invraisemblable enrichi en méchants créant des manœuvres abracadabrantesques pour être certains que les gentils vont les vaincre. Mais il n’en demeure pas moins que la base de Da Vinci Code est une très ancienne hypothèse exégétique et historique. Hypothèse hérétique, cela va de soi. Mais hypothèse très crédible, à savoir que Jésus était marié à Marie-Madeleine.
Et la récente affaire dite « Evangile de la femme de Jésus » vient relancer l’histoire. Dans un contexte religieux où la femme est méprisée, le sexe vilipendé, le célibat glorifié, etc. , c’est évidemment cocasse. Et, rappelons-le, évidemment hérétique. En lire plus La femme de Jésus est de retour

Heureux les agnostiques car l’amour de Dieu est à eux

Les belles histoires de Tonton PierreAvec les absurdités et les crimes commis au nom des diverses religions, même dévoyées, on ne peut pas douter que Dieu -s’il existe- n’est guère satisfait de ses partisans. Et si les meilleurs des hommes, pour un éventuel Dieu, étaient les agnostiques ? Si le Pari Pascalien était une escroquerie ?
Je vous accorde que la proposition peut surprendre voire scandaliser. Mais je m’en vais vous l’expliquer après avoir précisé que je me considère moi-même comme agnostique. En lire plus Heureux les agnostiques car l’amour de Dieu est à eux