Tolkien : découvrez à Paris la Terre du Milieu

La Bibliothèque Nationale de France (BNF) propose l’exposition « Tolkien, voyage en Terre du Milieu » du 22 octobre 2019 au 16 février 2020. L’univers de la Terre du Milieu constitue l’œuvre d’une vie, de Bilbo le Hobbit au Silmarillon en passant par Le Seigneur des Anneaux. Une partie (les « œuvres inachevées ») n’a été publié que grâce au travail du fils de l’auteur.

300 pièces présentées à la BNF permettent d’appréhender autant la vie de l’auteur que l’œuvre elle-même ainsi remise en contexte : manuscrits, dessins… et exploitation au travers de tapisseries d’Aubusson ou de vastes affiches de certains dessins. Le bureau de John Ronald Reuel Tolkien est également exposé. En lire plus Tolkien : découvrez à Paris la Terre du Milieu

AlUla, merveille d’Arabie plurimillénaire

L’exposition « AlUla, merveille d’Arabie : l’oasis aux 7000 ans d’histoire » est présentée à l’Institut du Monde Arabe, à Paris, du 9 octobre 2019 au 19 janvier 2020. Comme son nom l’indique, elle est consacrée à la vallée nommée actuellement AlUla (pour des raisons que je ne connais pas, la graphie « Al Ula » n’a pas été utilisée), située en Arabie Saoudite, au Nord de Médine. Celle-ci a vu passer bien des civilisations depuis la plus haute préhistoire (paléolithique ancien).

Le site est particulier : un oasis dans une vallée encaissée et sinueuse. De ce fait, on y trouve de l’ombre et de l’eau mais aussi de la terre fertile pour cultiver, sans oublier qu’il s’agit d’une voie naturelle entre la Palestine et l’Arabie du Sud (Yémen, Royaume de Saba). La civilisation Nabatéenne est la plus connue ayant occupé le site (cette civilisation est surtout connue pour le site de Petra en Jordanie, donc plus au Nord).

L’exposition est sur deux niveaux. Le premier permet surtout de découvrir le milieu naturel, notamment au travers de multiples murs d’images. Le second est plus tourné vers la culture nabatéenne, avec des artéfacts. Dans les deux cas, la scénographie est très belle mais sans sacrifier les nécessaires explications très pédagogiques.

Cette exposition mérite donc une visite.

Musée de la Libération de Paris : Paris martyrisé mais Paris libéré

Le 25 août 2019 a été inauguré le Musée de la Libération de Paris, sur la Place Denfert-Rochereau. Ce musée a été créé dans un ancien bâtiment administratif des Eaux de Paris sous lequel avait été construit, dans les années 1930, un abri de défense passive.

C’est dans ce dernier que le chef des FFI de la région parisienne, Rol-Tanguy, a installé son poste de commandement pour l’insurrection générale qui accompagna la Libération de Paris (19-25 Août 1944). En lire plus Musée de la Libération de Paris : Paris martyrisé mais Paris libéré

Villa Savoye : le manifeste de Le Corbusier

Située sur les hauteurs de Poissy, la Villa Savoye est une des oeuvres du célèbre architecte Charles-Édouard Jeanneret-Gris, plus connu sous le pseudonyme de Le Corbusier (1887-1965). Réalisée vers 1930 pour la famille Savoye, elle a failli être détruite au sortir de la deuxième guerre mondiale.

Elle a finalement été sauvée par André Malraux qui en a fait un monument national en 1963. Le bâtiment est devenu monument historique en 1990 et a été racheté par l’Etat à la Ville de Poissy en 2001. Elle se visite et le recours au guide est nécessaire pour bien découvrir l’endroit. En lire plus Villa Savoye : le manifeste de Le Corbusier

Ile de Man : l’île mignonne

Dans le cadre de ma tournée des micro-états européens, j’ai visité l’île de Man en Août 2019.

Située au milieu de la Mer d’Irlande, il s’agit d’une possession des rois d’Angleterre (je dis bien d’Angleterre, pas du Royaume-Uni) dont le statut particulier est lié à l’histoire féodale. L’île n’a jamais été intégrée au Royaume-Uni, faute de mention dans les différents Actes d’Union.

L’endroit est charmant, ajoutant le charme insulaire à celui d’endroits comme l’Irlande ou le Pays-de-Galles. Il est peu visité par les Français mais très touristique pour les Anglais.

Ile de Man (Août 2019) : récit de voyage sur l'île de Manalbum photos Ile de Man

Ouessant, île sous le vent

A l’occasion d’un passage familial en Bretagne, j’ai fait un détour sur le chemin. Une escale à Brest, une traversée en bateau et j’ai ainsi passé deux jours sur l’île d’Ouessant.

Battue par les vents, au frais, Ouessant est bien agréable quand la canicule sévit ailleurs. Aux paysages classiques de Bretagne s’associent les charmes de l’insularité, les nombreux phares et même un musée consacré à ces phares. On s’y promène à pieds ou en vélos. On s’y balade et on s’y repose. On s’y perd ou on s’y retrouve.

Quelques photos de Brest, de la traversée en bateau et de l’île d’Ouessant.

 

Croatie : les paysages et l’histoire au rendez-vous

La Croatie est un état qui a vécu une histoire mouvementée. Loin de moi l’idée de résumer en quelques lignes celle-ci.

Au delà des lieux d’histoire (comme la vieille ville de Dubrovnik reste le meilleur exemple avec Split), le pays s’apprécie aussi par ses paysages et ses parcs naturels : Krka, Plitvicke…

Suite à mon récent voyage, je vous laisse découvrir mes photos et mon récit de voyage.

Conciergerie et Sainte-Chapelle : l’histoire au coeur de la Cité

Même en tant que Parisien, il ne faut pas négliger des monuments pour lesquels certains traversent le monde. Paris recèle ainsi quantité de belles choses auxquelles un Parisien ne pense pas spontanément. Au coeur de l’île de la Cité, c’est ainsi le cas de la Conciergerie et de la Sainte-Chapelle.

Ces deux éléments de l’ancien Palais de Justice (toujours siège de la Cour d’Appel et de la Cour de Cassation) sont chargés d’histoire. D’abord partie du premier Palais Royal, la Conciergerie était ainsi la prison du tribunal parisien, notamment à l’époque révolutionnaire. Située à côté, la Sainte-Chapelle avait été construite pour abriter les reliques de la Couronne d’Epines. Chapelle royale décorée des armes de la royauté, elle n’a cependant pas la richesse d’une cathédrale.

Photos de ces deux lieux.

Futuroscope : une vision limitée de l’avenir

Inauguré en 1987, le Futuroscope est le deuxième parc à thème le plus visité en France derrière Disneyland Paris avec deux millions de visiteurs annuels. Situé auprès de Poitiers, il est issu d’une initiative publique et demeure centré sur l’image et la technologie.

Je l’avais visité déjà deux fois mais la dernière datait d’une bonne vingtaine d’années. J’ai donc décidé de profiter d’une opportunité pour y retourner une journée. En lire plus Futuroscope : une vision limitée de l’avenir

Le jardin d’acclimatation de Paris

Situé dans le Bois de Boulogne, le Jardin d’Acclimatation de Paris est certes toujours un petit zoo mais est surtout une sorte de parc d’attraction steam-punk.

Comme un certain nombre d’autres endroits dans Paris, il faisait partie de ces places dédiées aux touristes que je n’avais jamais vues. Comme il ne faut pas mourir idiot, je me suis cette fois décidé à visiter ce jardin. Visite express, il est vrai, étant peu passionné par les manèges, même steam-punks. C’est, par contre, un bel endroit pour les familles avec de jeunes enfants.

Quelques photos de l’endroit.