Split, de M. Night Shyamalan, avec James McAvoy, Anya Taylor-Joy, Betty Buckley, Haley Lu Richardson et Jessica Sula, construit son intrigue autour d’un criminel schizophrène présentant 24 personnalités. 23 sont connues de sa psychiatre, une émerge progressivement.

Et celle-ci décide de faire enlever des jeunes filles par les autres pour les enfermer dans une cave.

Le film repose grandement sur la performance de James McAvoy qui joue les 24 personnages dans un seul corps. C’est le genre de rôle à vous valoir un Oscar. D’autant que le scénario est habile, cohérent et sans les astuces lourdingues que M. Night Shyamalan aime utiliser à outrance dans des films aux motifs répétitifs. On est ici surpris, tendu, ému, comme dans Sixième Sens.

La seule critique tient au dernier truc à la mode, comme dans le Lucy de Luc Besson : faire croire que le cerveau humain possède des pouvoirs magiques insoupçonnés. Cela gâche un peu la chute finale, malgré tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *