Les cyberjoueurs de la baie : le cybercrime à San Francisco

Mon camarade Luke Blaisian vient de sortir aux éditions IPB un deuxième roman, Les cyberjoueurs de la baie. La baie en question est bien sûr celle de San Francisco.

Quand des hackers blancs ou noirs (c’est à dire gentils ou méchants) finissent par admettre qu’ils sont gris plus ou moins foncés, on peut se dire que le combat va être chaud. Surtout que les objectifs poursuivis par leurs employeurs respectifs méritent d’être éclaircis, point qui suscite la curiosité des dits hackers qui aiment bien savoir pourquoi ils travaillent.

Notons que Luke Blaisian se fait l’écho de techniques de piratage et de cybersécurité parfaitement réalistes voire réelles. Lire ce roman peut donc être une bonne inspiration si vous vous préoccupez de votre propre sécurité numérique.

Livre disponible sur le site des éditions IPB. En lire plus Les cyberjoueurs de la baie : le cybercrime à San Francisco

La tentation de soutenir « Il est tant temps »

Vous connaissez déjà la chanteuse AnnHnnA. D’abord, je vous en ai déjà parlé à l’occasion de la sortie de son premier disque, Il est temps. Ensuite, vous l’aviez déjà croisé sur ce site, ici. Elle est en train de produire un nouveau disque, Il est tant temps, qui va reprendre un titre de chacun des (futurs) albums du projet L’Elan Vital.

Pour que ce projet se fasse, elle a besoin de votre soutien. En échange de celui-ci, bien évidemment, vous bénéficierez d’une contrepartie selon le principe classique du financement participatif. Apportez ce soutien via sa page Ulule.

Vous pourrez donc de nouveau goûter aux douces mélodies et à la si belle voix de cette chanteuse de la nouvelle scène française. Bien entendu, même si La Tamise reste ma préférée, vous pouvez continuer à acquérir les six chansons de Il est temps sur le site d’AnnHnnA. En lire plus La tentation de soutenir « Il est tant temps »

Rocamadour, village perché

Les vieux comme moi ne peuvent pas entendre le nom de Rocamadour sans songer à la chanson de Gérard Blanchard, Rock Amadour, datant de 1981. Le village de la région de la Dordogne n’avait attendu ni ce premier titre de rock alternatif au monde ni les touristes pour être célèbre.

Lieu de pèlerinage au Moyen-Âge, à la Vierge Marie et à Saint Amadour, le village perché, accroché à une falaise de 150 mètres, constitue un site célèbre dans le monde entier.

Il conserve aujourd’hui encore tout son caractère. Essentiellement piétonnières, ses quelques rues sont bordées de maisons du Moyen-Âge. Et on y a une magnifique vue sur l’ensemble de la vallée d’une petite rivière, l’Alzou.

Quelques photos du site.

Lascaux, 20 000 ans plus tard

Miraculeusement protégée durant 20 000 ans par un éboulement devant l’entrée, la grotte ornée de Lascaux, en Dordogne, près de Brive-la-Gaillarde, dans le village de Montignac, a été découverte en 1940. Réalisées par les hommes de Cro-Magnon (similaires aux hommes actuels), ses peintures sont particulièrement célèbres et Lascaux figure parmi les chefs d’œuvres de l’art pariétal (peintures sur les murs de l’époque préhistorique).

Fermée au public pour préserver le site, la grotte a fait l’objet de plusieurs copies.

La dernière, Lascaux IV, est complète et permet donc de se promener dans une copie intégrale de la grotte avec un guide avant de déambuler dans des maquettes et des expositions. Lascaux IV est en effet aussi un musée international de l’art pariétal. On y trouve donc divers compléments comme des films, des animations (telle qu’une promenade en 3D dans la grotte) et des expositions temporaires.

Notons qu’il est interdit de prendre des photographies dans la copie principale.

Quelques photos du site.

Le savoir-vivre, c’est aussi le savoir-mourir

Une dernière semaine auprès de la mer

La question du suicide assisté et de l’euthanasie revient régulièrement dans l’actualité. Je l’ai traitée dans mon roman « Une dernière semaine auprès de la mer« . Ce roman est dérivé d’une nouvelle plus ancienne, publiée en intégralité ici.

C’est bien sûr l’Affaire Vincent Lambert qui motive le retour de cette question en ce moment. Voilà en effet un homme, victime d’un accident de la route, cérébralement mort depuis dix ans, mais que des intégristes catholiques veulent conserver avec une apparence de vie. Biologiquement, un peu comme une grenouille morte que l’on excite avec des courants électriques, certaines fonctions corporelles se poursuivent mais cet homme est indubitablement mort : dix ans de multiples expertises médicales sont là pour le prouver. La partie raisonnable de sa famille (dont sa femme) ne peut pas faire son deuil. Accessoirement, en ces temps de disette budgétaire, la plaisanterie est également ruineuse pour la collectivité nationale. En lire plus Le savoir-vivre, c’est aussi le savoir-mourir

Eurovision 2019 : des scandales au romantisme

Manifestation culte (200 millions de spectateurs dans le monde !) autant que régulièrement décriée, l’Eurovision compte ses fans, dont je fais partie. Mais cette année 2019, les polémiques sont bien plus intenses qu’habituellement, en particulier en France. D’une part, Israël ayant gagné l’an passé, le spectacle s’y est déroulé malgré le conflit avec les Palestiniens, entraînant des appels au boycott. Par ailleurs, le représentant français, Bilal Hassani, est issu de l’immigration récente et affiche (y compris dans sa chanson militante pour le droit à s’assumer tel que l’on est « Roi« ) des mœurs peu conformes aux vues des conservateurs.

Au final, pourtant, on a eu un spectacle très classique, sans grand esclandre ni grande originalité, si ce n’est les hard-rockers punks d’Islande. Bilal Hassani est arrivé 14ème (contre 13ème pour Madame Monsieur l’an passé) et le vainqueur a été une balade romantique, celle de Duncan Laurence qui emmène le trophée aux Pays-Bas. En lire plus Eurovision 2019 : des scandales au romantisme

La Lune s’expose à Paris

Le 20 juillet 1969, 21h56 heure de Houston, Apollo XI est le premier vaisseau habité à se poser sur la Lune. Pour célébrer les 50 ans de cet exploit, une exposition « La Lune, du voyage réel aux voyages imaginaires » est organisée à Paris, au Grand Palais, Galeries nationales, du 3 avril 2019 au 22 juillet 2019.

Elle présente près de deux cents oeuvres de toutes les époques évoquant l’astre lunaire et sa relation avec les hommes. En lire plus La Lune s’expose à Paris

Toutankhamon : exposition événement à Paris

La Grande Halle de La Villette, à Paris, abrite du 23 mars au 15 septembre 2019 l’exposition Toutankhamon, le trésor du Pharaon. Cette exposition est organisée dans le cadre d’une tournée mondiale avant le centenaire de la découverte de la tombe. Une fois celle-ci achevée, le trésor sera définitivement abrité dans un nouveau musée au Caire.

Né vers -1345, mort vers -1327, Toutankhamon est le onzième pharaon de la XVIIIe dynastie (Nouvel Empire). Il meurt jeune (au plus vingt ans), après une dizaine d’années au plus de règne. C’est un pharaon médiocre, fils du réformateur Akhenaton et de l’une de ses soeurs. Son père lui donna comme nom de naissance Toutankhaton. En lire plus Toutankhamon : exposition événement à Paris

Céline Tran : le choix d’une porn-star

Bien entendu, les bien-pensants ne s’intéressent pas aux porn-stars. Cet article ne leur est donc pas destiné. Mais, ayant plusieurs fois mis en scène des travailleuses du sexe (de Le Laid à Le Pornophile), j’ai jugé qu’il était préférable de me documenter un peu. Il se trouve que l’ex-Katsuni, née et redevenue Céline Tran, a écrit en 2018 ses mémoires avec un titre explicite : « Ne dis pas que tu aimes ça« . Il se trouve aussi que les prises de position de Céline Tran ou de sa consoeur Ovidie me plaisent en général.

J’ai donc fini par acheter et lire ces mémoires. En lire plus Céline Tran : le choix d’une porn-star

Gibraltar : micro-état et maxi-embrouilles géo-politiques

Dans le cadre de ma tournée des micro-états (Guernesey, Andorre, Liechtenstein, Vatican…), je me suis rendu dans un endroit rarement visité : Gibraltar. Ce territoire au statut très particulier, rattaché au Royaume-Uni depuis 1704, se situe sur la côte sud-est de l’Espagne.

De France, il n’existe pas de vols directs. Il n’y a pas non plus de train. Il faut donc prendre l’avion pour Londres et, là, descendre à Gibraltar avec une seule compagnie possible : British Airways.

Retrouvez mon récit de voyage (PDF) et mes photos :

Gibraltar (Avril 2019) : récit de voyagealbum photos