Une nouvelle : « Le retour de l’abondance »

Les cent morts du chaton

A côté d’un certain nombre de romans, j’ai aussi écrit des nouvelles, en général rassemblées par recueils thématiques. « Les cent morts du chaton » rassemble ainsi douze nouvelles (fantastiques, tristes, drôles, de terreur, de science-fiction… ) qui débutent toutes par ces quelques mots empruntés à Molière (acte II scène 5 de « L’école des Femmes ») : « le petit chat est mort ».

Les chats survivent en effet dans tous les films d’horreur (comme « Alien » par exemple) et sont appréciés des femmes pour ce qu’elles reprochent aux hommes (égoïsme, indépendance…). Il était temps que les chats payent pour leurs crimes.

Extraite de ce recueil, la nouvelle que je vous propose s’intitule « Le retour de l’abondance« .

Version audio du billet

Une nouvelle : « Passion professionnelle »

Désirs et destins

A côté d’un certain nombre de romans, j’ai aussi écrit des nouvelles, en général rassemblées par recueils thématiques. Le recueil « Désirs et destins » rassemble ainsi 21 nouvelles appartenant à tous les genres (tendres, cruelles, drôles, fantastiques…) sur l’amour et le désir.

Parmi celles-ci, il y en a une que j’aime beaucoup et que je cite régulièrement quand il s’agit de parler de surveillance généralisée, de lois liberticides, etc.

Cette nouvelle s’intitule : « Passion professionnelle« .

Version audio du billet

Un virus peut-il détruire l’humanité ?

Le coronavirus Covid-19 provoque actuellement une certaine panique. Il y a des morts. Des mesures draconiennes sont prises pour tenter de limiter la contagion. De nombreux événements où la foule se serait massée sont annulés. C’est un bon moment pour se poser une question : un tel virus pourrait-il vraiment mettre en danger l’humanité ?

Il se trouve qu’au moment de rédiger Le survivant solitaire, je m’étais intéressé à la question. Il fallait en effet que mon roman, bien que d’anticipation, soit un peu crédible.

Version audio du billet

En lire plus Un virus peut-il détruire l’humanité ?

Pauvres dragons !

Les dragons d'Arel

Mon dernier roman, Velik Kantor et les chasseurs de dragons, qui vient de paraître, constitue une occasion de revenir sur les dragons. Ces créatures mythiques sont en effet fascinantes à bien des égards, d’abord par leur diversité, même si, la plupart du temps, ils représentent une force maléfique ou hostile aux humains.

S’il existe quelques animaux réels qui comportent le terme « dragon » dans leur nom, comme le dragon de Komodo, une sorte de varan, on peut dire que le dragon (au sens courant du terme) est un animal imaginaire. Mais sa description est pour le moins variable. Des dragons chinois aux dragons cracheurs de feu des mythes du Moyen-Age occidental, le dragon n’a guère de description claire. Celui de la Bible est un simple serpent, voire un lézard vivant dans le feu (mais ne le crachant pas) de l’Enfer.

Version audio du billet

En lire plus Pauvres dragons !

Modélisation de l’esprit : de l’essai à la fiction

Cum

Mon prochain roman va bientôt être publié. Il n’est donc que temps, avant qu’il ne disparaisse de la page d’accueil de mon site, de revenir sur « Qui m’a tué ?« , mon dernier roman à ce jour.

Avec un titre comme celui-là, il s’agit évidemment d’un roman policier. Mais l’usage de la première personne peut surprendre. Quel mort pourrait demander qui l’a tué ? Un fantôme ? Non, pas de remake du film-culte Ghost dans ces pages. Il s’agit ici d’une copie de l’esprit du mort, copie hébergée dans un ordinateur.

Version audio du billet

En lire plus Modélisation de l’esprit : de l’essai à la fiction

Le drame de la Saint-Valentin

Ma nuit a été belle

Avec cette nouvelle Saint-Valentin, je vis le même cauchemar que chaque année le 14 février. C’est horrible. Beaucoup d’écrivains font de l’amour sous toutes ses formes un fonds de commerce. Pas moi.

Alors je vous accorde que je m’étais laissé aller, une fois, à faire un petit roman gentiment érotique, une expérience bien innocente sur un homme et une femme qui vont vivre une nuit ensemble. Le titre était simple et parlant : « Ma nuit a été belle« .

Version audio du billet

En lire plus Le drame de la Saint-Valentin

Auto-édition : créer en liberté

Créer puis diffuser ses œuvres sans avoir de compte à rendre à quiconque, sans avoir à tenir compte des modes et en restant pleinement maître de ses créations. Voilà ce qu’apporte l’auto-édition (pour les écrits) ou l’auto-production (pour la musique et la vidéo).

Jadis, il fallait être riche pour se le permettre. Ce n’est plus vrai. L’auto-production est à la portée d’individus ordinaires, l’auto-édition est d’un coût quasi-nul. Un ordinateur et des logiciels, éventuellement libres, suffisent pour l’auto-édition.

Version audio du billet

En lire plus Auto-édition : créer en liberté

Brexit : la fin de la procédure de divorce face à l’Histoire et à la fiction

Les derniers seront les premiers

Cette fois, le divorce entre l’Union Européenne et le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande-du-Nord est prononcé avec effet au 31 janvier 2020. Ce divorce a un nom : Brexit.

Les relations entre l’Anglais et les Européens ont toujours été compliquées et ont souvent résulté du hasard. C’est ainsi que ces relations ont pu être modifiées à plusieurs reprises dans mon recueil de nouvelles uchroniques, Les derniers seront les premiers.

Et j’ai consacré un long passage de ma conférence Les mythes de l’Europe Chrétienne à cette chère Jeanne d’Arc ainsi qu’à la Guerre de Cent Ans.

Version audio du billet

Ce n’est pas encore la fin du monde

Génération Oméga

C’est la fin du monde ! On entend partout cette rengaine ! L’homme a causé le réchauffement climatique et il va détruire la Terre. Calmons-nous, un peu. Certes, l’homme provoque un réchauffement climatique. Certes, nous vivons en ce moment la sixième extinction massive des espèces.

Mais est-ce pour autant la fin du monde ? Non, rassurez-vous. Le monde en a vu bien plus, bien pire.

Version audio du billet

En lire plus Ce n’est pas encore la fin du monde