Pour un parlement vraiment représentatif avec trois chambres

La Liberté guidant le PeupleLes modes de scrutins pour désigner les membres du Parlement français sous la Cinquième République n’assurent aucune spécificité utile aux chambres et une très mauvaise représentation des nuances politiques. Il en résulte une abstention importante. En adoptant des scrutins appropriés, la représentativité du Parlement serait améliorée et l’implication des citoyens dans la vie politique sans doute également.

Pétition sur Change.Org

La République Française, cinquième du nom, dispose d’un parlement de deux chambres, Assemblée Nationale et Sénat, avec une « troisième chambre » à la marge, le Conseil Economique, Social et Environnemental. En lire plus Pour un parlement vraiment représentatif avec trois chambres

Pour un régime social universel

La Liberté guidant le PeupleLes régimes sociaux, en France, en 2016, sont un cauchemar. Et ils échouent à garantir la solidarité nationale alors que c’est leur objet.
Il est temps d’en finir avec un système à bout de souffle, rafistolé de partout. Il est temps de créer un régime social universel d’Etat.

Pétition sur Change.Org.

En lire plus Pour un régime social universel

Sanctionner l’entreprise sans nuire à l’économie

La Liberté guidant le PeupleQuand la Loi n’est pas respectée, le coupable doit être puni. Cette punition vise autant à dissuader d’autres personnes de commettre le même crime qu’à rétablir un équilibre social. En général, le criminel obtient par son crime un avantage car, malheureusement, le crime paie. Les innocents sont ainsi désavantagés face aux criminels, la sanction de ces derniers visant à les placer dans une situation au mieux égale à celle des innocents.
Mais, quand on parle de sanctionner les entreprises, très vite, mille freins surgissent. Il est temps de les lever. En lire plus Sanctionner l’entreprise sans nuire à l’économie

Arrêtons de voir dans le licenciement un préjudice automatique

La Liberté guidant le PeupleAujourd’hui, en France, quoiqu’il arrive, un salarié licencié est considéré comme subissant un préjudice. L’employeur avait le devoir de maintenir l’emploi de cette personne. Du coup, l’employeur, quelque soit sa situation ou ses raisons, se doit d’indemniser le licencié sauf si celui-ci a commis une faute tellement grave que le licenciement s’imposait. C’est (presque) unique au monde.
C’est la philosophie même de cette règle qui est néfaste. Autant pour les entreprises que pour les salariés. En lire plus Arrêtons de voir dans le licenciement un préjudice automatique

Pour la liberté du prix du livre

La Liberté guidant le PeupleLe lobbying des éditeurs a abouti en 1981 au Prix Unique du Livre, prévu dans la Loi Lang (loi n° 81-766 du 10 août 1981 relative au prix du livre), modifiée en 2011 pour que les ouvrages numériques subissent la même règle. Ne doutons pas que les éditeurs de livres en papier y avaient intérêt pour se protéger des grands distributeurs, notamment des distributeurs généralistes comme les hypermarchés.
Mais, au XXIème siècle, cette règle a-t-elle toujours un sens ? Je prétends qu’elle est aujourd’hui contre-productive. Tant les auteurs que les lecteurs auraient intérêt à la liberté des prix. Et le prix unique n’a pas empêché la quasi-disparition des libraires. En lire plus Pour la liberté du prix du livre

Une charte des Individus Solidaires

La Liberté guidant le PeupleUn individu isolé ne peut survivre et développer une civilisation qui assurera la satisfaction de ses besoins. L’individu doit donc accepter de s’associer à d’autres individus pour constituer un ensemble. La défense de cet ensemble vise à la satisfaction des besoins de chacun mais peut aussi demander des sacrifices à chacun. La solidarité entre les individus permet la satisfaction optimale des besoins de chacun. Elle doit se définir comme le respect et le secours mutuels. Il s’agit bien là d’un contrat social au sens de Jean-Jacques Rousseau. En lire plus Une charte des Individus Solidaires

Libertés : pour un droit de vie et de mort sur soi-même

La Liberté guidant le PeupleLe premier des droits est -dit-on- celui à la vie. Pourtant, dans nos sociétés occidentales modernes, démocratiques et ayant horreur du moindre risque, il existe un droit au moins autant important qui est nié. Il s’agit du droit à la mort. Plus exactement, du droit à vivre et à mourir comme chacun l’entend.

Deux aspects de ce droit à la mort sont à considérer. Le premier est l’euthanasie, le second le suicide. La différence telle que considérée ici est la conscience de la personne concernée. En lire plus Libertés : pour un droit de vie et de mort sur soi-même

Croissance : l’illusion d’un mythe moderne

La Liberté guidant le PeupleLe phénomène peu décrit de « l’économication » créé une illusion de croissance économique qui cache le vrai problème culturel et social du 20ème siècle. Démonstration.

La grande question soulevée régulièrement par les Politiques, surtout en temps d’élections, est « Comment restaurer la Croissance ? ». Cette croissance semble être dans leurs bouches la Panacée, la solution de tous les problèmes : le chômage, bien sûr, mais aussi le déficit budgétaire (ce serait plus simple que de supprimer des privilèges dont eux-mêmes bénéficient largement), le déséquilibre des comptes sociaux, et, pendant qu’on y est, la non-intégration des immigrés récents, l’éclatement des familles, les cocufications endémiques de maris en campagnes électorales, la peste, le choléra et la connerie humaine. En lire plus Croissance : l’illusion d’un mythe moderne

Avortement : pour que l’homme puisse lui aussi choisir

La Liberté guidant le PeupleUn enfant, ça se fait à deux, un homme et une femme. Du moins sur le plan biologique. Mais, depuis le début des temps, ce beau principe connaît de nombreuses exceptions. Depuis le droit à l’avortement, la femme est indubitablement avantagée par rapport à l’homme.
Un récent fait divers, le litige entre Rachida Dati et Dominique Desseigne sur la paternité de la petite Zohra, nous le rappelle. En lire plus Avortement : pour que l’homme puisse lui aussi choisir